Carol Descordes

Photographe, Carol DESCORDES fait de l’image un vecteur d’émotions et de

communication depuis presque 30 ans et le support privilégié de son expression artistique depuis maintenant 10 ans.

Elle vient au monde dans l’univers de l’image et de l’art.

Galeristes de part et d’autre, ses familles maternelle et paternelle, lui transmettent les

codes de l’art classique qui lui donneront une forme originale d’intuition dans la

réalisation de ses œuvres.

A 23 ans, à l’issue de ses études de psychologie, elle écrit son mémoire sur

« La fonction réparatrice de la photographie sur l’image du corps » puis mène un travail

auprès d’enfants autistes à la Croix-Rouge.

L’image est son outil, un pont entre le monde extérieur et le monde intérieur.

Elle entre définitivement dans le monde de la photographie professionnelle au début des

années 90. Publicité et photos culinaires. Elle crée « Le Studio 28 », entreprise de

photographie et de créations graphiques.

Elle travaille avec les agences de publicité, le luxe et accompagne les créations visuelles de plusieurs grands traiteurs parisiens.

Elle quitte Paris en 2008 pour s’installer dans les collines du Perche, puis reprend son

voyage dans l’univers artistique.

A la faveur de ses errances dans les forêts percheronnes environnantes, elle donne vie à plusieurs projets, expositions et livres.

Elle rencontre Sylvain CHERIAU ébéniste et antiquaire.

Sylvain a fait son apprentissage dans l’atelier réputé d’Eric Laurent Lasson.

Il a travaillé pour les musées les collectionneurs et les comptes institutionnels.

Il est spécialiste en marqueterie XVIII ème.

Dans sa boutique, Il associe différents styles et époques dans une recherche de qualité,

d’harmonie et de cohérence.

L’idée de la réalisation de natures mortes s’impose à eux comme une suite logique, un

travail à quatre mains qui met en valeur les compétences de chacun.

Ils s’inspirent et puisent à profusion dans le symbolisme des peintres des XVII ème et

XVIII ème siècles, travaillant consciemment sur la confusion entre la photographie et la

peinture dans la représentation des natures mortes.

Photographer, Carol DESCORDES makes the image a vector of emotions and

communication for almost 30 years and the privileged support of its artistic expression for 10 years now.

 

She was born in the world of image and art.

Gallery owners on both sides, his maternal and paternal families, transmit to him the

codes of classical art that will give it an original form of intuition in the

realization of his works.

 

At 23 years old, at the end of her studies in psychology, she wrote her thesis on

"The repairing function of photography on the body image" and then carries out a work

with autistic children at the Red Cross.

The image is his tool, a bridge between the outside world and the inside world.

 

She definitely entered the world of professional photography at the beginning of the 20th century.

1990s. Advertising and culinary photos. She created "Le Studio 28", a company of

photography and graphic design.

She works with advertising agencies, luxury and accompanies the visual creations of several major Parisian caterers.

 

She left Paris in 2008 to settle in the hills of Le Perche, then resumed her studies.

journey into the artistic world.

Thanks to her wanderings in the surrounding Percheron forests, she gave life to several projects, exhibitions and books.

 

She meets Sylvain CHERIAU, cabinetmaker and antique dealer.

Sylvain did his apprenticeship in Eric Laurent Lasson's renowned workshop.

He has worked for museums, collectors and institutional accounts.

He is a specialist in 18th century marquetry.

In his shop, he combines different styles and periods in a quality research,

of harmony and coherence.

 

The idea of the realization of still lifes is imposed on them as a logical continuation, a

four-handed work that highlights everyone's skills.

 

They are inspired and draw extensively from the symbolism of the painters of the 17th and 17th centuries

18th century, consciously working on the confusion between photography and

painting in the representation of still lifes.

© 2019 par Marché Biron & Marché Dauphine

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Pinterest - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc