Daphne Corregan 7
Daphne Corregan 5
Daphne Corregan 6
Daphne Corregan 2
Daphne Corregan 1
Daphne Corregan 3

Daphne Corregan

Daphne Corregan naît en 1954 à Pittsburgh. Elle vient en France en 1971 pour y étudier les disciplines artistiques. Elle est professeur à l'École supérieure d'arts plastiques de Monaco. Sa spécialité est la céramique, mais elle travaille aussi le bronze et le verre. Elle expose depuis 1981. Ses œuvres figurent dans les collections du Musée des arts décoratifs.

 

Qu’elles soient les unités d’une série ou la pièce unique d’une intention, de multiples créations de Daphne Corregan nous proviennent de ses Afrique, de ses « Expressions d’Afrique ». Décalages, déplacements, métissages, fusions, sont les matériaux simples d’une matière ancestrale que Daphné Corregan place au carrefour des cultures pour en tirer une joyeuse sophistication ».

 

Les œuvres de Daphne Corregan ne sont pas des sculptures, elles ne se définissent pas par rapport à l'espace mais elles sont déjà de l'espace ; un espace que l'on étire, découpe, cloisonne ; un espace qui ne représente pas le monde mais l'idée que nous nous en faisons. Et d'où l'anecdote est exclue.

 

C'est ainsi que ses dernières créations de « souffles » et de « nuages » sont à considérer dans cette perspective philosophique du modèle, car ce que Daphné nous donne à voir ce sont des œuvres qui ne renvoient plus qu'à elles-mêmes, des opnis (objets plastiques non identifiés) qui brillent en lisière du monde des formes connues, constellations improbables, légères comme des nuages et comme eux bizarres et déroutantes. Daphné vient enrichir une fois de plus l'univers des formes par ces objets, dont Lambercy disait qu'ils prennent la « mesure du monde ».

Daphne Corregan was born in 1954 in Pittsburgh. She came to France in 1971 to study art. She is a professor at the École supérieure d'arts plastiques de Monaco. Her speciality is ceramics, but she also works in bronze and glass. She has been exhibiting since 1981. Her works are in the collections of the Musée des arts décoratifs.

 

Whether they are the units of a series or the unique piece of an intention, multiple creations of Daphne Corregan come to us from her Africa, from her "Expressions of Africa". Shifts, displacements, crossbreeding, fusions, are the simple materials of an ancestral matter that Daphne Corregan places at the crossroads of cultures to draw a joyful sophistication from it.

 

Daphne Corregan's works are not sculptures, they are not defined in relation to space, but they are already space; a space that is stretched, cut up, partitioned; a space that does not represent the world but the idea that we have of it. And from which the anecdote is excluded.

 

This is why her latest creations of "breaths" and "clouds" are to be considered in this philosophical perspective of the model, because what Daphne gives us to see are works that refer only to themselves, opnis (unidentified plastic objects) that shine on the edge of the world of known forms, improbable constellations, light as clouds and like them bizarre and confusing. Daphne once again enriches the universe of forms with these objects, which Lambercy said take the "measure of the world".