Un Marchand, Un Artiste 2019
Capture d’écran 2019-04-05 à 16.56.39
Capture d’écran 2019-04-05 à 16.51.38
Capture d’écran 2019-04-05 à 16.50.43

Emmanuel Peccatte

Depuis mon enfance, c’est la terre. Celle que l’on cultive, la terre qui nourrit.

Enfant de paysan en Dordogne, je prends une pause de mes mains sales pour des

études d’architecture. Finalement le retour à la matière s’impose pour moi,

certainement inscrit dans mes gênes.

Pour une première expérience à la création, je teste le verre. Mais à ce moment-là de ma route, les mains peut-être pas encore assez sales, je me retourne finalement vers la terre mais cette fois-ci façonnable et non arable.

 

Après une petite expérience dans un atelier près de chez moi, j’enchaîne par

une formation au CNIFOP. Etant à proximité du village de La Borne je me suis nourrit sur ce lieu créatif, de cette relation qu’ont ces gens entre la terre et le feu, une relation sans artifice.

Dès lors, cette étincelle ne m’a plus quittée.

 

Je poursuis mon apprentissage à la Maison de la Terre de Dieulefit pour acquérir plus d’expérience et de savoir faire.

A la suite de celle-ci j’ai eu l’opportunité de m’installer un an en résidence d’artiste à Molly Sabbata ancien atelier d’Anne Dangar. Puis successivement je me suis installé dans plusieurs ateliers provisoires : Pelussin, Hostun, Mercurol, Ponsas.

Depuis 2012 je suis installé à Chéniers dans la Creuse.

Ever since I was a child, it's been the land. The one we cultivate, the land that feeds.

As a peasant child in the Dordogne, I take a break from my dirty hands for

architecture studies. Finally, the return to the material is necessary for me,

certainly in my genes.

 

For a first experience in creation, I test glass. But at that moment of my journey, my hands may not yet be dirty enough, I finally turn to the ground but this time it is workable and not arable.

 

After a little experience in a workshop near my home, I continue by

training at CNIFOP. Being near the village of La Borne, I was nourished by this creative place, by this relationship that these people have between earth and fire, a relationship without artifice.

From then on, this spark never left me.

 

I am continuing my apprenticeship at the Maison de la Terre in Dieulefit to acquire more experience and know-how.

 

Following this one I had the opportunity to settle down for a year in artist residency at Molly Sabbata, Anne Dangar's former studio. Then successively I settled in several temporary workshops: Pelussin, Hostun, Mercurol, Ponsas.

 

Since 2012 I have been living in Chéniers in the Creuse.

© 2019 par Marché Biron & Marché Dauphine

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Pinterest - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc